samedi 13 juillet 2013

L'interview de Gustavo : une prostituée.

Dans ce monde, il y a certaines personnes dont le vécu, la vision des choses m’intéressent beaucoup. C’est le cas de ce que l’on considère généralement comme des marginaux, par exemple les clochards ou les prostituées. J’ai donc voulu interviewer une travailleuse du sexe ou plutôt une de ces « ombres de rue ». Ces femmes, du moins celle qui le font par choix, ont selon moi énormément de mérite, et beaucoup plus de dignité que la plupart d’entre nous. J’ose affirmer qu’il y a plus de vie dans la bouche d’une prostituée qu’entre les mains d’un banquier. La preuve :

GM : Depuis combien de temps vous faites ce métier ?

P. : Depuis 7 ans.

GM : Vous faisiez autre chose avant ?

P. : Oui, je n’avais jamais fait ça avant, ça m’est arrivé par les épreuves de la vie... Personne ne sait ce que la vie nous réserve, des fois on gagne, des fois on perd.

GM : Vous êtes indépendante ?

P. : Oui bien sûr ! C’est moi qui ai choisit de faire ça... Je n’ai pas 20 ans alors je sais ce dont j’ai besoin. Quand on touche le bas, qu’on a plus aucune solution, et bien c’est le plus vieux métier qui nous sauve. Je n’ai aucune envie d’avoir un proxénète.

GM : Niveau argent, vous gagnez bien votre vie ?

P. : Des fois oui, des fois non...

GM : En moyenne ?

P. : Je ne veux pas dire, mais j’ai retrouvé ma liberté, je suis tranquille. J’aide mon fils et ma mère. Je ne profite de personne, pas comme beaucoup de femmes qui ne sont pas des prostituées, qui ne sont pas des salopes non plus, qui sont très normales, mais elles le font d’une manière très désagréable. Moi je suis fière, je montre qui je suis, je ne vois pas quelque chose de mal dans mon comportement, juste que je suis au bord de la route. Et je crois que je suis plus propre que certaines femmes dans la vie normale.

GM : Physiquement, tout est naturel ?

P. : J’ai juste une petite correction, mais pas de silicone.

GM : Avant de devenir prostituée ?

P. : Quand j’ai décidé de faire ça, j’étais complexée parce que mes seins étaient déjà tombées mais pas pour les faire grossir. Je vois beaucoup d’autres femmes qui en font trop et c’est pas très beau.

GM : Vous avez déjà refusé un client ?

P. : Ah oui évidemment !

GM : Pour quelles raisons ?

P. : Il ne se tient pas bien, vulgaire, pas respectueux, l’alcool, la drogue et tout ça, un mauvais comportement... Des fois, cela m’arrive de rendre l’argent parce que le client n’est pas propre... Je ne suis pas avec quelqu’un qui m’oblige, c’est moi qui fait mon choix. Des fois, je préfère ne rien faire, j’ai ma dignité.

GM : Comment vous percevez le regard des gens sur votre situation ?

P. : Je crois que je n’ai pas honte, au début oui... Mais avec le temps, j’ai compris qu’on peut faire ce métier comme les autres, toujours avec respect. Je suis toujours bien habillée, j’ai pas le genre d’être vulgaire, comme une femme avec sa féminité. C’est pour cela que je n’ai pas honte quand des enfants passent, ou quelqu’un... Je reste tranquille. En plus, je n’ai pas honte parce que quand j’étais dans le malheur, très très mal à cause de quelqu’un, je pense qu’il n’y avait personne qui pouvait m’aider. J’ai réussi à sortir de cet esclavage moderne avec la prostitution. Ici, j’ai trouvé un autre malheur, mais avec le temps, j’ai compris qu’au moins, j’avais retrouvé ma liberté. Quand je rentre dans mon studio, je suis libre, je n’ai aucune violence ni physique ni mentale. C’est pour ça, je peux regarder les gens en face parce qu’il y a pire.

GM : Que pensez-vous des hommes qui viennent vous voir ?

P. : Il y a beaucoup de tristesse, de malheur. Beaucoup de gens solitaires, beaucoup de gens qui sont mariés mais ça va pas, pour pas perdre les enfants, pour pas avoir une maîtresse. C’est utile la prostitution, cela peut éviter une séparation, de temps en temps, pour moi c’est la meilleure solution. Je pense qu’une maîtresse peut créer beaucoup plus de problèmes, tandis que nous on sait comment ça se passe, on sait qu’il y a un service... Quand c’est fait bien, avec du respect des deux côtés.

GM : Vous estimez que cela peut sauver des mariages par exemple ?

P. : Oui. Je connais plein de cas depuis 7 ans que je suis ici, même des fois on discute. Les gens, quand ils viennent avec leurs problèmes, ils ne viennent pas que pour le sexe. Moi je suis quelqu’un de mûre, j’ai du vécu, j’ai pas 20 ans. Si les gens sont respectueux, moi je peux discuter, comme avec toi. Des fois, c’est mieux de voir quelqu’un comme moi, plutôt que d’avoir une double vie. Il y a aussi beaucoup d’handicapés, beaucoup de gens qui ont besoin de nous, alors je vois pas pourquoi, en France, il n’y a pas de maisons closes. C’est un métier qui est important, si c’est fait comme il faut.

GM : Il y a un débat sur l’assistance sexuelle pour les personnes handicapés, mais je ne pense pas que cela va être autorisé.

P. : Je ne crois pas. Des fois, j’ai des hommes qui n’ont pas touché une femme depuis longtemps, qui ont les jambes paralysées, même s’ils sont beaux garçons, ben les femmes sont compliquées...

GM : Sur les maisons closes, vous êtes donc en faveur de leur réouverture ?

P. : Cela peut être bien si ce n’est pas un autre esclavage, un autre genre du proxénétisme parce que ça existe, en Espagne par exemple. Mais si c’est bien géré oui. C’est plus sécurisant, c’est mieux pour tout le monde je crois.

GM : Vous vous verrez bien patronne d’une maison close ?

P. : Euh c’est compliqué.. Difficile à gérer. Je ne sais pas, peut être oui, si c’est propre, bien organisé... Mais comme je connais le métier... Si un jour je pouvais, c’est un rêve, je pourrais faire quelque chose d’agréable et propre, parce que je suis dedans, je sais de quoi ont envie les hommes, dans quelles conditions veulent travailler les filles.

GM : Que pensez-vous de la loi visant à pénaliser le client qui va voir des prostituées ? Le gouvernement actuel, notamment par l’intermédiaire de Najat Vallaud-Belkacem, souhaite même abolir la prostitution ?

P. : Je ne crois pas que c’est cela qui va résoudre le problème. Tu ne peux pas arrêter la prostitution, ça existera d’une manière ou d’une autre. Mais je suis contre le proxénétisme, et notamment cette invasion qui vient tous les jours d’Espagne, c’est une grande chaîne et c’est tellement vulgaire, pas du tout discret, sale...

GM : Vous avez déjà croisé des hommes qui viennent vous voir dans d’autres situations, dans la ville ou autre ?

P. : Oui dans la ville, bien sûr. Je ne dis jamais bonjour ou quelque chose, je reste tranquille. Par contre, si quelqu’un a envie de me dire bonjour ou me parler, il n’y a pas de soucis.

GM : Vous connaissez les FEMEN ? Ces féministes venus d’Ukraine célèbres pour leurs actions chocs, notamment à Paris ou récemment en Tunisie...

P. : Oui, c’est de la provocation.

GM : Elles considèrent la prostitution comme une marchandisation du corps de la femme et sont pour son abolition.

P. : Des fois oui... Si c’est pas ton choix, je suis contre. Mais si c’est ton choix, personne ne doit t’en empêcher. Moi par exemple, je suis déclarée, pas comme prostituée mais comme masseuse. Je paie mes impôts, mes cotisations, comme tout le monde. Les flics me connaissent, j’ai l’accord des riverains... Je veux pouvoir faire mon métier, de manière propre. Chacun a ses pensées, chacun a ses solutions, ses envies, voilà.

GM : Dernière question, vous avez déjà pris du plaisir avec un client ?

P. : C’est rare, mais ça arrive... Des fois on fait des connaissances ici, on va dans un hôtel... Et pourquoi pas ? On est des êtres humains, s’il y a un petit feeling, un peu de gentillesse, un besoin...

GM : Merci...

21 commentaires:

  1. Je suis étonnée par la derniere réponse j'aurai cru que lorsque c'était un choix et qu elles sont indépendants elles pouvaient justement y prendre du plaisir ..!

    RépondreSupprimer
  2. Lolilol Estelle, lolilol. Hirondelles & amour

    RépondreSupprimer
  3. bravo pour cet interview!!!

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  8. EBBENE Sì, LO CONFESSO.
    IO COMPLOTTO PER CONTO DI :

    DONALD JOHN TRUMP (USA)
    VLADIMIR VLADIMIROVIC PUTIN (RUSSIA)
    OMAR HASAN AHMAD AL-BASHIR (SUDAN)
    KIM JONG-UN (COREA DEL NORD)
    RE ABDULLAH (ARABIA SAUDITA)
    TEODORO OBIANG NGUEMA MBASOGO (GUINEA EQUATORIALE)
    ROBERT MUGABE (ZIMBABWE)
    BASHAR AL-ASSAD (SIRIA)
    IDRISS DEBY (CIAD)
    CHOUMMALY SAYASONE (LAOS)
    ALEXANDER LUKASHENKO (BIELORUSSIA)
    IASAIAS AFEWERKI (ERITREA)
    ISLOM KARIMOV (UZBEKISTAN)
    GURBANGULY BERDIMUHAMMEDOW (TURKMENISTAN)
    ……………
    ……………
    ……………
    ……………
    ……………
    GIULIO OCCHIONERO (SPECTRE)
    FRANCESCA MARIA (SPECTRE)
    ……………
    ……………
    ……………
    ……………
    SILVIO BERLUSCONI (ITALIA)
    RENATO BRUNETTA (ITALIA)
    ……………
    ……………
    ……………
    ……………
    ……………
    ……………
    ……………
    MATTEO RENZI (ITALIA)
    PAOLO GENTILONI (ITALIA)
    ……………
    ……………
    ……………
    ……………
    PIERO FASSINO (ITALIA)
    ROSI BINDI (ITALIA)
    ……………
    ……………
    ALBERTO RANIERI (MONACO)

    PER TUTTI GLI ALTRI ANTIDEMOCRATICI E/O PLUTO-GIUDAICO-MASSONI AL POTERE CHE MI HANNO CONTATTATO PERSONALMENTE, RISPONDO CHE DEVO DECLINARE L’OFFERTA PER OBIETTIVA MANCANZA DI TEMPO.
    INFORMO CHE, NON APPENA UNO DI QUELLI DELLA LISTA CEDERA’ O VERRA’ CACCIATO DAL POTERE, POTRO’ COMPLOTTARE PER QUALCUNO DI NUOVO CHE SI TROVA AI PRIMI POSTI DELLA LUNGHISSIMA LISTA D’ATTESA.
    RINGRAZIO TUTTI PER L’APPREZZAMENTO DEI MIEI COMPLO-SERVIGI(SERVIZI DI COMPLOTTI), ANCHE A DOMICILIO.

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  14. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  15. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  16. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  17. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  18. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  19. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  20. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  21. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer